Apéritissimo recrute !

Vous souhaitez participer à la vie du site et partager vos astuces pour l'apéro ?

L’alcool fait-il perdre les cheveux ?

Chacun sait qu’il ne faut pas abuser de l’alcool. En boire avec modération peut être agréable, mais une consommation excessive et régulière a généralement un fort impact sur le corps en général, et notamment sur les cheveux. En effet, ceux-ci peuvent s’abimer, s’assécher et même finir par tomber !

Que peut-on considérer comme une consommation excessive d’alcool ?

Une consommation d’alcool est considérée comme étant excessive à partir du moment où elle dépasse les limites des recommandations fixées par Santé publique France. Selon eux, les critères d’une consommation d’alcool raisonnable sont les suivants : ne pas consommer d’alcool chaque jour de la semaine, et ne pas boire plus d’une dizaine de verres par semaine et de deux verres par jour.

Le danger vient donc de la quantité consommée, mais également de sa régularité. Selon l’OMS, une personne est alcoolo-dépendante lorsqu’elle priorise sa consommation d’alcool par rapport à ses autres comportements.

À quoi est due une chute de cheveux ?

Dans le cas d’une consommation d’alcool régulière et excessive, certains effets néfastes peuvent abimer votre chevelure. S’il n’attaque pas les racines et les cheveux de manière directe, l’alcool provoque tout de même certaines réactions physiologiques qui peuvent engendrer une diminution de la qualité de vos cheveux et, à terme, leur chute. Si vous êtes concerné(e) par ce genre de soucis, vous pouvez passer par un institut spécialisé dans la lutte contre la chute de cheveux comme le Centre Clauderer.

Article qui pourrait vous intéresser :  Apéro anti calories : aliments sains pour ne pas grossir et ne pas ruiner votre régime

La suractivité du foie

Une consommation d’alcool, qu’elle soit excessive ou non, demande au foie un travail supplémentaire. Cela peut engendrer un dysfonctionnement de cet organe et une surcharge hépatique. Le foie n’est alors plus capable d’assimiler d’autres nutriments en parallèle de l’alcool, bien que ces nutriments soient indispensables au bon fonctionnement du corps et à la santé des cheveux.

Une carence en nutriments

Cette carence est engendrée par une consommation excessive et régulière d’alcool. Ces nutriments, essentiels au corps et à la santé des cheveux, sont majoritairement le zinc, le fer et les vitamines du groupe B. Les carences sont principalement dues au fait que le foie est trop sollicité et n’a donc pas le temps d’assimiler les autres nutriments. De plus, l’alcool influence l’appétit, incitant souvent à adopter une alimentation déséquilibrée, de laquelle peuvent naître des carences.

La diminution de la synthèse des protéines

Les cellules du corps utilisent normalement le nitrogène des acides aminés pour fabriquer des protéines. Plus la consommation d’alcool est élevée et régulière, plus ce procédé est ralenti et, par conséquent, moins les racines de vos cheveux peuvent recevoir de protéines.

La déshydratation

La sensation de bouche sèche le lendemain d’une soirée vous est familière ? C’est parce que l’alcool vous déshydrate. En effet, les molécules d’alcool influencent la production de l’hormone chargée de réguler l’activité des reins. Ainsi, vous évacuez plus d’eau qu’à l’ordinaire, tout en ingérant de l’alcool, qui ne réhydrate pas assez le corps. On évoque même une déshydratation cellulaire : les cellules, principalement composées d’eau, n’en reçoivent plus assez. Hors, vos cheveux ont besoin d’eau pour être en bonne santé.

Article qui pourrait vous intéresser :  Microdrink : le futur de l'hydratation et du rafraîchissement ?

Une flore intestinale moins performante

La consommation d’alcool contribue à affaiblir la flore intestinale (aussi appelée microbiote). Cela engendre certaines conséquences désagréables, telles que des troubles intestinaux, ou des carences en minéraux et vitamines essentiels au bon fonctionnement du corps humain tout entier.

L’impact négatif sur le sommeil

L’alcool entraine des effets neurologiques à court et à long terme. Ceux-ci impactent notamment le sommeil et la qualité de celui-ci. Chacun sait que le sommeil est essentiel à la bonne santé générale d’un individu. Si celui-ci est de mauvaise qualité, le corps perd en partie ses capacités régénératrices, dont celle de réguler la pousse de cheveux en bonne santé.

Perte de cheveux, que faire ?

Si vos cheveux sont tombés à cause de votre consommation d’alcool, ils repousseront. Mais ce n’est pas sans condition. Si la perte de cheveux n’est pas définitive, elle dépend entièrement de l’ampleur de votre consommation d’alcool. Réduisez celle-ci si vous souhaitez voir repousser votre chevelure.

Dans certain cas, une partie des cheveux ne repousse pas : il s’agit probablement d’une calvitie. Si c’est votre cas, alors votre perte de cheveux, génétiquement programmée, a simplement été accélérée par l’alcool.

Si toutes les causes fréquentes de la perte des cheveux sont hors de cause, et si l’alcool a entrainé la perte de vos cheveux, alors pensez à consulter un médecin immédiatement. En effet, cela signifie que votre consommation est excessive et qu’elle a probablement pu engendrer d’autres désagréments physiologiques, voire même une dépendance.

chute cheveux homme

Comment aider vos cheveux à repousser ?

Une fois que vous aurez réussi à réduire votre consommation d’alcool, vous pourrez aider vos cheveux à repousser en bonne santé. Tout d’abord, régulez votre alimentation. Les follicules pileux de vos cheveux ont besoin de nutriments pour produire une chevelure de qualité. Mangez équilibré et buvez entre un et deux litres d’eau chaque jour.

Article qui pourrait vous intéresser :  Combien y a-t-il de calories dans un verre de vin ?

Pour favoriser la repousse de vos cheveux, vous pouvez également masser le cuir chevelu. Cela activera la circulation sanguine de cette zone et améliorera ainsi la livraison d’oxygène et de nutriments aux racines. Pour cela, faite des mouvements rotatifs avec le bout de vos doigts sur votre cuir chevelu. Faites cela sur toute la surface de la tête, pendant environ une minute.

Enfin, vous avez la possibilité d’utiliser des produits de soins. Choisissez-les de préférence naturels, pour ne pas abimer votre cuir chevelu. Optez, selon vos préférences et votre budget, pour des compléments alimentaires, des shampoings, de la mésothérapie, ou encore des sérums. Il existe de très nombreux produits de soins adaptés à chaque situation. Pour recevoir des conseils plus personnalisés, n’hésitez pas à consulter un dermatologue. Ce professionnel saura, en effet, analyser votre situation personnelle et les besoins particuliers de votre cuir chevelu. Il pourra ainsi vous proposer les soins adaptés pour aider vos cheveux à repousser en bonne santé.

À propos de l'auteur : David