Génépi : notre dossier complet !

Le Génépi : la liqueur des montagnes

Le Génépi est un spiritueux français bien connu. Il est originaire des Alpes, et est fabriqué à partir d’une plante aromatique éponyme. Ses arômes doux, son excellent rapport qualité/prix et sa finesse en font une des liqueurs les plus appréciées du grand public.

L’histoire du Génépi

De nos jours, le Génépi est un digestif bien familier des consommateurs. Mais ses origines remontent au Moyen-âge, où un botaniste découvrit que la plante aromatique du même nom possédait certaines vertus médicinales et décida d’en faire une liqueur. Celle-ci a ensuite patienté de longues années avant de se faire connaître, grâce aux productions faites par les moines. C’est à partir du XIXème siècle, et suite à l’apparition de plusieurs distilleries dans les Alpes, que la liqueur de Génépi a été commercialisée. Suite à cela, un engouement prononcé des français pour les stations de ski ont terminé de rendre célèbre le Génépi, en faisant la liqueur emblématique de nos montagnes françaises. Autrefois utilisée pour soulager certains problèmes de digestion, la liqueur de Génépi est de nos jours principalement consommée en digestif après le repas.

Le génépi, une plante aux nombreuses vertus

Avant sa transformation en liqueur, le génépi est une plante qui pousse à l’état sauvage dans les massifs alpins entre 1500 et 3000 mètres d’altitude. Cette plante aux multiples vertus fait partie de la famille des armoises, et a été tout d’abord utilisée sous forme de tisane par des montagnards souhaitant provoquer une sudation pour lutter contre certaines maladies.

Article qui pourrait vous intéresser :  Le calvados : notre dossier complet !

Ses bienfaits et propriétés sont nombreux : le génépi possède des vertus médicinales et aromatiques. Il peut notamment être décliné en huile essentielle, dont la senteur est herbacée et miellée. Les randonneurs et guides alpins se servent de cette plante pour remédier à d’éventuelles défaillances, grâce à ses propriétés toniques, énergisantes et stimulantes.

La composition du Génépi

La liqueur de Génépi possède une composition assez simple : de la plante de génépi ainsi qu’un alcool neutre. En fonction des méthodes de fabrication, le génépi doit représenter au moins 50 % des plantes qui sont utilisées dans la recette. De plus, contrairement à certaines idées reçues, il n’y a pas d’eau de vie dans la liqueur de génépi.

L’extraction des arômes peut être faite selon trois différentes méthodes. Ces dernières peuvent être combinées ou utilisées séparément :

  • La distillation : les plantes macèrent dans une solution hydro-alcoolique.
  • La macération : on laisse macérer les planter dans une solution alcoolique.
  • La suspension : on suspend les plantes au-dessus d’un mélange d’alcool et d’eau pendant au moins 90 jours.

Comment déguster une liqueur de Génépi ?

Le Génépi se déguste en digestif, glacé ou, au contraire, à température ambiante. Il est particulièrement apprécié après un repas typique de la montagne à base de fromage et/ou de charcuterie, lorsqu’il fait froid dehors. Néanmoins, la liqueur de génépi s’est répandue et est devenue populaire. Sa consommation s’est donc diversifiée à travers des apéritifs, cocktails ou même en cuisine.

Des cocktails à base de Génépi

Les amateurs de Génépi ont diversifié la dégustation de cet alcool en l’incluant dans des cocktails très différents.

Article qui pourrait vous intéresser :  La Chartreuse : notre dossier complet !

Liqueur à la menthe
Dans un verre à cocktail, mettre 3 ou 4 glaçons. Verser 6 cl de liqueur de Génépi, puis ajouter 1 cl de sirop de menthe. Compléter le verre avec de l’eau gazeuse, et placer la boisson au frigo pendant une heure avant de déguster ce cocktail au délicat goût de plantes.

Vin blanc au Génépi
Dans un verre à vin, verser 1/5 du verre de Génépi, et compléter avec du vin blanc. Ce cocktail est idéal pour une dégustation immédiate.

Dynamite corse
Dans un shaker, frapper 3 cl de Génépi, 3 cl de vodka et 1,5 cl de sirop de grenadine avec quelques glaçons. Verser ce mélange dans un shooter et ajouter un trait de limonade.

Poudreuse
Dans un verre tumbler, mettre 2 glaçons et ajouter 2 cl de Génépi, 1 cl de crème de pêche, 6 cl de jus d’orange et 1 cl de crème de cassis.

Fabriquer son propre Génépi

Il est tout à fait possible de fabriquer soi-même du Génépi si sa consommation reste totalement personnelle. Cette fabrication se fait en deux étapes clés : trouver la plante nécessaire et la transformer en alcool grâce à un procédé de macération, qui est beaucoup plus simple que celui de distillation.

Le fait de trouver du génépi n’est pas toujours très simple. Cela est en grande partie dû au fait que la cueillette de cette plante est interdite dans plusieurs régions et dans certains parcs naturels. Cependant, il existe plusieurs exceptions. Par exemple, le parc national du Mercantour est l’un des rares parcs autorisant la cueillette du génépi selon des règles très précises :

  • Pas plus de 80 brins de génépi par personne et par an.
  • La cueillette se déroule uniquement du 1er au 31 août.
  • Toutes les espèces ne peuvent pas être cueillies : le Génépi des glaciers est la seule espèce dont la cueillette est autorisée.
  • Il faut utiliser un outil tranchant afin de ne pas abimer le pied de la plante.
  • Il faut impérativement laisser des fleurs pour permettre à la plante de se reproduire.
  • La cueillette doit être faite à plus de 250 mètres de la route.
Article qui pourrait vous intéresser :  Cachaça : notre dossier complet !

La recette du Génépi maison

La préparation du Génépi nécessite d’autres ingrédients : du sucre en morceaux, 50 cl d’alcool à 90° et de l’eau. L’achat d’alcool à 90° peut se révéler compliqué en France, mais il est possible d’en trouver en bouteilles d’un litre dans certains pays assez proches tels que l’Italie ou l’Andorre.

La fabrication du Génépi est régie par le chiffre 40 :

  • Mélanger 40 brins de génépi avec l’alcool et laisser macérer ainsi pendant 40 jours.
  • Pendant cette macération, préparer un sirop avec 50 cl d’eau et 40 morceaux de sucre.
  • Après 40 jours, filtrer l’alcool et le mélanger avec le sirop.

Ce mélange donne un litre de Génépi. Si vous ne trouvez pas d’alcool à 90°, il est tout à fait possible de le remplacer par de la vodka.

À propos de l'auteur : David