Apéritissimo recrute !

Vous souhaitez participer à la vie du site et partager vos astuces pour l'apéro ?

Microdrink : le futur de l’hydratation et du rafraîchissement ?

La start-up autrichienne Waterdrop est de plus en plus présente en France. La société vend des « microdrinks » – des cubes compacts hydratants sans sucre qui se dissolvent dans l’eau. Elle vend également des bouteilles en acier, en verre et en bambou.

Fabriqués à partir d’extraits de fruits et de plantes, les microdrinks sont disponibles en quatre parfums : Boost (cassis, fleur de sureau et açai), Youth (pêche, gingembre, ginseng et aloès), Glow (mangue, fruit de cactus et artichaut) et Zen (carambole, thym et citronnelle).

L’objectif de la société est d’aider les consommateurs à augmenter leur consommation d’eau tout en réduisant les bouteilles en plastique à usage unique. Environ 35,7 milliards de tonnes de plastique ont été créées en 2018, selon les statistiques de l’Agence américaine de protection de l’environnement. Plus des trois quarts de cette quantité ont fini dans des décharges.

L’eau en bouteille reste l’une des boissons préférées de tous, mais la quantité croissante de déchets d’emballage amène beaucoup de gens à regarder d’un autre œil son impact sur la durabilité. Selon l’Ocean Conservancy, les bouteilles en plastique sont le troisième article le plus courant échoué sur les plages, ce qui en fait un point central pour les appels croissants à la réduction des plastiques à usage unique.

Lancé en 2017, Waterdrop revendique un taux de croissance de 400 % par an avec plus de 200 millions de microdrinks vendus à ce jour. Elle indique également servir un million de clients à travers l’Europe grâce à ses 15 magasins physiques et son site de commerce électronique. Waterdrop estime avoir évité que plus de 30 millions de bouteilles en plastique ne finissent dans les décharges grâce à ses micro-boissons et à l’importance accordée aux récipients réutilisables.

Article qui pourrait vous intéresser :  Mélanger CBD et Alcool : font-ils bon ménage ?

Waterdrop pourrait connaître un grand succès auprès des consommateurs français, qui montrent un grand appétit pour les ingrédients naturels et les étiquettes propres. Même avant la pandémie de COVID-19, 65 % des consommateurs cherchaient des moyens d’améliorer leur santé et leur bien-être par le biais de leur alimentation. La pandémie a également suscité l’intérêt des consommateurs pour l’amélioration de leur régime alimentaire grâce aux aliments fonctionnels.

Cependant, il ne suffit pas que les ingrédients offrent des avantages supplémentaires pour la santé. Les consommateurs s’intéressent également de plus en plus à l’étiquette des ingrédients, montrant une préférence croissante pour les produits « clean label », sans ingrédients artificiels, y compris les arômes et les couleurs.

L’emballage durable est devenu une autre priorité pour les consommateurs, en particulier lorsqu’ils évaluent l’empreinte environnementale de leurs habitudes d’achat pendant la pandémie. De nombreuses villes pourraient suivre l’exemple de New York, qui interdit la vente de bouteilles en plastique à usage unique dans les propriétés appartenant à la ville ou louées par elle : depuis, les consommateurs et les fabricants de produits alimentaires sont friands de nouvelles options.

Les fabricants de boissons expérimentent de nouvelles idées, bien que la plupart d’entre eux ne suivent pas la même voie que Waterdrop, avec ses cubes dissolvables et ses bouteilles réutilisables. Les fabricants de sodas Coca-Cola et PepsiCo, qui ont tous deux des marques d’eau en bouteille dans leur portefeuille, ont testé des fontaines à eau interactives qui distribuent des combinaisons d’arômes personnalisées dans des bouteilles personnelles. PepsiCo a acquis SodaStream en 2018 pour que les consommateurs puissent créer de l’eau gazeuse à domicile dans des récipients personnels.

Article qui pourrait vous intéresser :  Pourquoi vous devriez envisager d'ajouter du sirop d'érable à votre cocktail

Parmi les autres marques qui visent un emballage durable dans le segment de l’eau, citons JUST Water, Boxed Water is Better, Icebox Water et RETHINK Water. Chacune d’entre elles utilise une forme de carton à base de papier, qui est globalement plus durable, plutôt que du plastique. D’autres fabricants mettent l’eau dans des canettes et des bouteilles en aluminium, que les consommateurs sont plus enclins à recycler. Enfin, Coca-Cola lance des bouteilles en plastique fabriquées à partir de matériaux 100 % recyclés, qui seront utilisées à la fois pour les sodas et les eaux.

À propos de l'auteur : David